Réponses d'experts

Adoption plénière

Partager
Envoyer par email

Mise à jour en avril 2014.

L'adoption plénière remplace la filiation d'origine irrévocablement.

L'adoption plénière est une décision irrévocable. Contrairement à l'adoption simple, elle rompt les liens de l'adopté avec sa famille d'origine.

Définition de l'adoption plénière

L'adoption plénière remplace les liens d'origine de l'enfant par une nouvelle filiation avec sa famille adoptive, comme un enfant né naturellement. Il cesse d'appartenir à sa famille biologique par le sang de manière définitive.

À ce titre, le jugement annule son acte de naissance d'origine et le remplace par un nouvel état civil sur lequel figure le nom de ses parents adoptifs. L'adoption est mentionnée, mais sans que l'enfant puisse en prendre connaissance avant sa majorité.

En savoir plus : accès aux origines

Bon à savoir : dans le cas particulier de l'adoption plénière de l'enfant du conjoint, la filiation d'origine ne peut disparaître. Il se crée alors pour l'enfant une double filiation, biologique et adoptive.

Fonctionnement de cet type d'adoption

Le jugement de l'adoption plénière est irrévocable

La demande doit être faite par les parents adoptants auprès du tribunal de grande instance, après une période de séjour de six mois de l'enfant au foyer des futurs parents.

Le tribunal vérifie la légalité de :

  • la qualité de l'enfant adoptable ;
  • l'agrément des parentsenfant-a-adopter.

Conditions pour les enfants

Les enfants adoptables de façon plénière sont des enfants mineurs. Ils sont soit :

  • des pupilles de l'État ;
  • des enfants dont les parents biologiques ont donné leur accord pour une adoption plénière ;
  • des enfants abandonnés confiés à l'Aide sociale à l'enfance ou à un organisme autorisé pour l'adoption (OAA).

Conditions pour les parents adoptifs

Les parents adoptifs doivent avoir obtenu l'agrément délivré par les services sociaux de leur département.

Ils ont l'obligation de déposer une requête en adoption plénière auprès du TGI.

Les adoptants doivent être :

  • âgés de plus de 28 ans ;
  • ou être âgés de moins de 28 ans mais être mariés depuis au moins 2 ans ;
  • ne pas être séparés de corps s'ils sont mariés ;
  • avoir au moins 15 ans d'écart avec l'enfant à adopter.

Bon à savoir : une personne mariée peut adopter seule, à condition d'obtenir le consentement de son conjoint.

Conséquence de l'adoption plénière

Pour l'enfant adopté

L'enfant adopté de manière plénière change de nom de famille pour prendre celui de ses parents adoptifs.

En cas d'adoption par un couple, il porte les noms de ses deux parents accolés selon l'ordre alphabétique, sauf déclaration contraire.

Il n'a plus aucun lien juridique avec sa famille d'origine et perd toute obligation et tout droit à leur égard.

L'enfant ainsi adopté est assimilé à un enfant légitime :

  • Il devient donc héritier réservataire et doit donc obligatoirement recevoir une part d'héritage de ses parents adoptifs.
  • Il doit obligation alimentaire à ses parents adoptifs.
  • S'il est étranger, il obtient de droit la nationalité française.

Pour les parents adoptants

Les parents adoptants sont investis de l'entière autorité parentale.

  • Ils ont la possibilité de demander au tribunal le changement de prénom de l'enfant.
  • Ils peuvent intégrer cet enfant supplémentaire à leur déclaration fiscale et bénéficier d'une aide à l'adoption que leur confère cet enfant, en fonction de leurs revenus.

Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
La R.

Etudiante en Master Droit

Expert

Jean DESROCHES

Plomberie Chauffage toutes nergies | Grand Lyon | ELYOTHERM

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Sur le même sujet

Adopter l’enfant de son conjoint

Les familles recomposées ne sont plus rares désormais : plus de 1,2 millions de mineurs vivent dans une famille recomposée en France. L’adoption de l’enfant d’un conjoint permet de renforcer cette unité familiale créée. Conditions pour adopter l’enfant de [...]

Comment adopter un enfant majeur ?

Contrairement à certaines idées reçues, l’adoption d’un enfant majeur est possible mais, sous certaines conditions. Conditions à respecter pour adopter un enfant majeur Pour adopter un enfant majeur, il faut que : l’adoptant ait au moins 28 ans, avec u [...]

Adoption et revenus

Bonjourje souhaiterais savoir si il y a un minimum de revenu demander pour faire un dossier d'adoption et si on doit obligatoirement etre proprietaire et y a t'il un age a ne pas depasser et si le fait d'avoir des enfants empeche ou gene la demande je pre [...]

Adopter sa famille

peut-on adopter un membre de sa famille? exemple: une cousine mineur.Si oui quelle sont les démarches à suivre?


Newsletter

Chaque semaine des astuces et des actus dans votre boîte aux lettres !
Inscrivez-vous maintenant :

Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

article
175636
Adoption plénière : principe - ComprendreChoisir
Avantages, inconvénients et conséquences de l’adoption plénière, le mode préféré des parents adoptants – Tout sur ComprendreChoisir.com
http://adoption.comprendrechoisir.com/comprendre/adoption-pleniere
adoption-pleniere
cms